Vous avez raison Monsieur le Président…

Publié le par SNETAA Bordeaux



Nous avons honte de nos écrits jusqu’à ce jour dans lesquels nous dénigrions votre politique, en particulier dans l’Education Nationale.

Vous avez raison de :

- supprimer des dizaines de milliers de postes d’enseignants qui ne servent à rien ;

- vouloir faire travailler davantage ceux qui restent ;

- repousser l’âge de la retraite à 70 ans ;

- ne donner des primes qu’à ceux qui le méritent ou calculer nos salaires en fonction de notre rendement;

- développer l’emploi précaire ;

- supprimer les RASED pour le suivi des enfants en difficulté ;

- ne pas mettre en œuvre le dialogue social et le paritarisme avec des syndicats qui ne sont jamais satisfaits …

En effet, nous venons de lire  dans les clauses particulières de la CCP n° 2008/57 du 15 octobre 2008 que le MEN a décidé de lancer un appel d’offre pour des marchés portant «  sur la veille de l’opinion dans les domaines de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche » d’un montant de 220000 euros « afin de repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel et leur capacité à se constituer en réseau, décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation,…anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise et alerter et préconiser en conséquence » et ce grâce à « des rapports quotidiens et hebdomadaires sur les médias en ligne, les sites des syndicats, des partis politiques…. ».

Comme nous sommes prévoyants, nous préférons anticiper et dire dès aujourd’hui tout le bien que nous pensons de votre politique afin de ne pas trop occuper ceux qui sont en charge de « surveiller » nos activités et qui pourraient y trouver à redire ! Les acquis sociaux sont une charge trop lourde à assumer pour un état en faillite. Nous ne pouvons que vous encourager à aller dans la voie de la régression sociale car au diable l’avenir de nos enfants !
 

P.S :

  • Cet appel d’offres est bien réel et a été repris par l’ensemble de la presse !
  • Tout individu qui utiliserait ce texte au premier degré, surtout en période d’élections professionnelles, assumerait de façon pleine et entière sa stupidité !

 

Publié dans Syndicalisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Un socialiste qui cite Hayek, selon qui le marché est la solution à tous les problèmes, et toute intervention étatique débouche sur un régime totalitaire... mais où va-t-on ? Comme quoi la droitisation du PS, c'est pas du pipeau ! ;-)
Répondre
S
Cher Eric:Je vois bien que ce texte au premier degré fait réagir. C'est là l'essentiel.Mais au-delà des réactions sur un blog, j'espère que les citoyens seront dans la rue, jeudi ou les jours suivants....Christian
Répondre
E
<br /> Christian<br /> Encore merci pour ce texte.<br /> J'espère moi aussi, même si toi et moi nous sommes contre les grèves "saute-mouton", que ce jeudi 20 novembre, nous serons très nombreux dans la rue. Je compte d'ailleurs sur le réveil de nos<br /> camarades socialistes qui sont depuis des années trop souvent absents des manifestations sociales ! <br /> <br /> <br />
F
E.M. Je pense que beaucoup de nos concitoyens des militants même de tes collègues prennent ton texte au premier degré et malheureusement agissent et votent en fonction. Sarkozy sait très bien comme tous ses conseillers que la politique qu'ils infligent aux français ne peut l'être que par un régime autoritaire et antidémocratique Hayek l'avait prévu eux ils appliquent mainmise sur les médias sur la justice sur les institutions, mise en fiche de la population... Ce qui se cache derrière cette mise en veille c’est qu’il faut qu'ils prévoient ce qui pour eux est le pire des terrorismes la révolte du peuple, son insoumission pour cela il faut identifier ceux qui sont capables d'alerter le peuple. Alain
Répondre
E
<br /> Alain,<br /> En fait, je sais que tous les gouvernements ont toujours utilisé ces méthodes pour gouverner... Mais avant, c'était les RG, entre autres services, qui s'en chargeaient ! Maintenant, même le<br /> renseignement travaillant pour l'Etat est privatisé !<br /> <br /> <br />
R
« ne donner des primes qu’à ceux qui le méritent ou calculer nos salaires en fonction de notre rendement »<br /> Eric, qu’il me soit permis de te dire que je ne suis pas d’accord ! Car se serait la porte ouverte à la discrimination ! L’ancienneté doit toujours primer ! Reconnaître le mérite nous inciterait tous à travailler plus et mieux et ça il n’en est pas question !<br /> (Voir le PS, non pas celui qui est dans la semoule, mais celui à la fin de ton texte !)
Répondre
E
<br /> JP,<br /> <br /> Tu es d'accord ou pas !??!<br /> <br /> Sérieusement, le métier que je fais m'oblige à être le meilleur possible quotidiennement, car ce sont les élèves qui l'exigent, et pas le MEN !<br /> D'ailleurs, je te rappelle que tu n'as toujours pas trouvé de solution acceptable pour évaluer le "mérite" d'un enseignant ! Darcos non plus, puisque pour l'instant, l'EN est exclue de la réforme<br /> du "mérite" !<br /> <br /> JP, il va falloir que tu continues à être aussi bon que ce que tu es, en étant payé pareil que ton collègue que tu dois donc certainement estimer moins bon que toi ! Dur dur la vie ! ;-)<br /> <br /> <br />